l’arganier et huile d’argan

L’ ARGANIER :

ARBRE SPÉCIFIQUEMENT MAROCAIN, COUVRANT UNE SUPERFICIE DE PLUS DE 800000 HA, L’ARGANIER POUSSE DANS LES ZONES ARIDES ET SEMI-ARIDES DU SUD-OUEST MAROCAIN.

 L’arganier est très résistant à la chaleur et peut supporter des températures allant jusqu’à 50°C. Il peut atteindre 8 à 10 m de hauteur. Le tronc est court et tortueux, les rameaux sont épineux,  les feuilles sont alternes en forme de spatule ou lancéolées, longues de 2 à 3 cm.

 Le fruit a la grosseur d’une noix, il est jaune parfois veiné de rouge. Il est formé d’un péricarpe charnu ou pulpe qui couvre le noyau très dur (ou noix). La noix d’argane renferme une à trois amandes albuminées et huileuses renfermant jusqu’à 55% d’huile.

L’ARGANIER EST UN ARBRE MULTI-USAGES, CHAQUE PARTIE OU PRODUCTION DE L’ARBRE EST UTILISABLE ET EST UNE SOURCE DE REVENU OU DE NOURRITURE POUR L’USAGER

 Son bois est utilisé comme combustible et pour la menuiserie, ses feuilles et la pulpe ou son fruit pour le fourrage des Caprins et Camelins, ses amandons pour l’huile d’argan, le tourteau pour l’engraissage du bétail.

cette relique du tertiaire constitue une réserve mondiale au Maroc ou il joue un rôle socio-économique et environnemental très important. L’ARGANERAIE A ÉTÉ RECONNUE PAR L’UNESCO COMME RÉSERVE DE BIOSPHÈRE (RBA) 1999.

 Outre qu’elle offre le pâturage, l’huile alimentaire et le bois de chauffage, l’arganeraie assure la subsistance de quelques trois millions de ruraux. Elle permet ainsi de stabiliser les populations des campagnes et donc de limiter le phénomène de l’exode rural (20 millions de journées de travail par an).

 L’arganier joue un rôle irremplaçable dans l’équilibre écologique. Grâce à son système racinaire puissant, il maintient les sols, entretient leur fertilité et les protège contre l’érosion hydrique et éolienne qui menacent de désertification une bonne partie du Maroc.

PROGRAMME DE RECHERCHE : SUR L’ARGANIER

 Ce programme, soutenu par des partenaires nationaux et internationaux, à permis d’effectuer des travaux de recherche-développement qui ont conduit à valoriser l’huile d’argane par la mise au point d’une technologie d’extraction innovante. Des travaux de recherche fondamentale ont notamment été menés sur les différents tissus de l’arganier pour rechercher des métabolites secondaires et les promouvoir comme produits pharmacodynamiques ou composés industriels.

 Les travaux de recherche ont notamment permis d’améliorer la technologie de production de l’huile, de confirmer certains usages en médecine traditionnelle, d’accroître la durée de conservation de l’huile, d’améliorer son conditionnement, de contribuer à l’établissement d’une norme marocaine sur l’huile d’argane, de mettre au point une méthode de détection de fraude et d’identifier de nouvelles molécules chimiques qui vont être valorisées en cosmétologie